Les enjeux de l’observance thérapeutique dans les dermatoses chroniques

0 Commentaire
82 Vues

Application de crème ou prise de médicament, à faire à certains moments de la journée, le traitement des dermatoses chroniques peut parfois être complexe. Il est pourtant indispensable pour traiter les symptômes d’une maladie cutanée. Mais comment réagissent les patients face à leur traitement ? Suivent-ils précisément les prescriptions de leur médecin ? Ou sont-ils plus laxistes par manque de temps, manque d’informations ou par oubli ? C’est tout l’enjeu de l’observance thérapeutique.

Observance thérapeutique ou OT : définition

Par définition, l’observance thérapeutique correspond au fait qu’un patient suit ou non une prescription médicale. Aussi appelée compliance thérapeutique, adhésion ou OT, elle permet de mesurer le comportement du patient par rapport à des prescriptions. Il s’agit de prescriptions dans le sens large du terme, car elles peuvent inclure :

  • des médicaments ou traitements à prendre ou faire à une certaine heure avec une certaine quantité ;
  • des rendez-vous ;
  • des analyses ;
  • des règles diététiques ;
  • etc.

Du patient suivant strictement l’ensemble des prescriptions de son dermatologue ou de son médecin, à celui à celui ne suit pas rigoureusement la prescription, il existe différents degrés dans l’observance thérapeutique :

  • La sous-observance thérapeutique est traduite par le fait que le patient ne prend pas l’intégralité du traitement, réduit les doses, ou même l’interrompt ou l’adapte en fonction de l’évolution de ses symptômes et de son état.
  • À l’inverse, la sur-observance thérapeutique traduit un comportement excessif avec un patient qui augmente les doses par rapport à celles prescrites.
  • Et enfin, la non-observance lorsque Le patient n’a pas adhéré au traitement et ne le prend donc pas. Il ne suit pas la prescription.

Quels sont les objectifs de l’observance thérapeutique pour les dermatoses chroniques ?

Urticaire, dermatite, psoriasis ou encore lichen, il existe de nombreuses dermatoses chroniques. Les traitements prescrits permettent de soigner les lésions, de limiter la survenue de crises et d’améliorer la qualité de vie des patients. C’est pour cette raison que l’observance thérapeutique est fondamentale.

En effet, un patient atteint d’une dermatose chronique qui ne prend pas son traitement ou qui le prend mal prend des risques et notamment celui de l’aggravation de sa maladie.

De même, si un traitement est pris de façon partielle, son efficacité est véritablement impactée. Le traitement est moins efficace sur la dermatose chronique, voire pas efficace du tout.

L’observance thérapeutique représente de véritables enjeux pour les maladies chroniques. Cela est d’autant plus vrai pour les traitements topiques. Un traitement topique est efficace s’il est passé régulièrement, de la bonne façon et avec une quantité de produit suffisante. Cela demande du temps, chaque jour. Par manque de temps, manque d’envie ou autres, il est facile de manquer un jour de traitement, puis deux ou trois. Or, chaque fois que le traitement n’est pas pris correctement, c’est l’ensemble du protocole qui est remis en question et ce sont les chances de guérison qui diminuent.

Comment mesurer l’observance thérapeutique ?

Il existe plusieurs méthodes pour mesurer l’observance thérapeutique :

les méthodes directes :

  • les dosages urinaires, salivaires ou plasmatiques ;
  • la prise du traitement devant un tiers ;
  • l’utilisation d’un pilulier électronique ;
  • les capteurs d’utilisation sur les crèmes.

Les méthodes indirectes :

  • un entretien oral avec le patient ;
  • la vérification du renouvellement des ordonnances ;
  • la tenue d’un agenda de prise du traitement ;
  • un auto-questionnaire.

Les méthodes directes sont coûteuses, mais pas fiables à 100 %. De même, les méthodes indirectes ne permettent pas de mesurer précisément l’observance thérapeutique.

Pistes pour l’amélioration de l’observance thérapeutique

De l’observance thérapeutique dépend le traitement de la dermatose chronique. Il est donc primordial que le patient suive le traitement prescrit.

Pour cela, il est indispensable que le patient comprenne son traitement.

L’amélioration de l’observance thérapeutique passe par la pédagogie chez le médecin, chez le dermatologue, etc. Le docteur explique au patient le traitement, ses éventuels effets secondaires, la façon dont il va réduire les symptômes de la maladie, mais aussi les risques en cas d’arrêt, etc.

On peut également organiser une session d’éducation thérapeutique (individuelle ou collective) menée par une équipe pluridisciplinaire incluant divers professionnels de santé ainsi que des associations de malades de la pathologie concernée.

Une ordonnance claire et un traitement accepté par le patient sont deux éléments qui peuvent renforcer l’adhésion du patient. Le fait de comprendre le rôle du traitement et ses effets sur la dermatose participe à améliorer l’observance thérapeutique.

Chez soi, le patient peut aussi instaurer de bonnes conditions pour prendre son traitement. Les premiers temps, il peut programmer des rappels pour être sûr de le prendre aux bonnes heures. La prise d’un médicament et l’application d’un traitement topique peuvent être associés à un rituel positif.

Le patient ne fait pas que suivre les prescriptions de son médecin. Il est un véritable acteur de sa santé et, en cela, il joue un rôle incontournable dans le traitement de sa dermatose chronique. Son comportement vis-à-vis du traitement a une incidence directe sur ses symptômes et sur l’évolution de sa maladie.


nouvelles technologies en dermatologie

Place des nouvelles technologies dans l’avenir de la dermatologie

La dermatologie, comme de nombreuses autres spécialités de médecine, évolue...

MDPHG

Nos conseils pour compléter votre dossier MDPH

Pour faire valoir vos droits aux prestations Handicap ou demander...

Laissez votre commentaire

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité